Le « forfait jours », en vigueur dans de nombreuses entreprises, pourrait encore s’étendre, mais syndicats, salariés et avocats mettent en garde contre l’absence de garde-fous pour empêcher son utilisation abusive, à laquelle la loi travail entend remédier.

A un moment où les outils numériques effacent les limites entre vie professionnelle et vie privée, rendant difficile la mesure de la charge de travail, ils dénoncent un dispositif qui encourage le « travail gratuit » au détriment de la santé des salariés, dans un contexte de chômage massif où la peur de perdre son emploi prime.

www.credit-agricole.com – 16/12/2016

Pour accéder à l’article intégral, cliquez ici